Ecouter la musique à travers des écouteurs : un risque pour l’audition ?

L’exposition au bruit, dans le milieu du travail par exemple, peut entraîner des problèmes d’audition. Mais il existe ces mêmes risques dans le cadre des loisirs.
L’écoute de la musique à un niveau trop fort et de manière prolongée est néfaste pour l’audition. Près de 50% des jeunes de 12 à 35 ans écoutent la musique sur leurs appareils personnels à un niveau sonore dangereux. Cela peut entraîner des dégâts auditifs irréversibles.
Peuvent apparaître des signes d’une surexposition sonore : acouphènes ou sensation d’oreille cotonneuse. Si ces manifestations ne disparaissent pas d’elles-mêmes au bout de quelques heures, il faut consulter un médecin ORL en urgence. Mais ces signes de souffrance auditive ne sont pas toujours présents quand bien même le niveau sonore ou le temps d’exposition présenteraient un risque pour l’audition. Il faut donc savoir se prémunir de ces situations trop bruyantes.
Préserver notre audition et celles de nos jeunes « branchés » Voici quelques conseils à appliquer pour que la musique reste un plaisir :
-Ne pas excéder la moitié du volume maximal de l’appareil
-Utiliser les casques ou écouteurs fournis avec l’appareil : ils sont calibrés pour ne pas dépasser un niveau de 100 dB
-Ne pas augmenter le volume pour chercher à couvrir les bruits environnants
-Limiter la durée d’écoute, ne pas s’endormir avec la musique dans les oreilles
Pensons que tout comme notre peau a un « capital soleil », nos oreilles ont un « capital son » qu’il faut laisser intact le plus possible.
Sources : sites gouvernementaux et institutionnels :
porta. risus eleifend odio massa ipsum Curabitur