Solidaire : Retour de  mission en République Dominicaine

Après Stéphane en 2018 à Madagascar, Yohan a eu la chance de participer à la mission organisée par l’association Audition Solidarité, du 28 avril au 4 mai. Notre Audioprothésiste-Gérant de La Solution Auditive a rejoint un groupe de 16 professionnels à Hato-Mayor pour adapter et vérifier l’appareillage de 192 enfants, et équiper 16 de leurs enseignants.

Tous mécènes

Audition Solidarité a été la première association au monde à faire du recyclage d’aides auditives, il y a maintenant 15 ans. Pour mener à bien leurs actions, ils ont besoin de vous tous. Que vous soyez clients de La Solution Auditive, ou non, rapportez vos anciens appareils auditifs dans nos Centres. Nous les ferons parvenir aux techniciens Audition Solidarité. A l’aide de 2 ou 3 de vos dons, ils créent un appareil reconditionné fonctionnel. Chacun de nos patients devient également mécène de fait car nous reversons une partie du montant de vos achats à l’association.

D’un « em »bout à l’autre

Yohan a pu mettre en pratique un savoir-faire délaissé dans les nouvelles techniques d’appareillage en France : la fabrication d’embouts sur-mesure à la main. L’impression 3D a remplacé ce procédé dans notre activité de tous les jours, avec un délai d’une à deux semaines. En République Dominicaine, Yohan a réalisé 276 embouts de ses 10 doigts, au cours de la mission, en collaboration avec Léandro, le spécialiste local formé par Audition solidarité. Un maillon important de la chaîne d’appareillage solidaire : pour chaque embout, il y aura une oreille, un enfant plus heureux, une famille comblée.

Des émotions servies sur un plateau

Les 16 professionnels de l’audition ont été accueillis sur place par l’association Oir para vivir, dirigée par Nathanaël, un jeune français expatrié. En France, pour mettre en place un appareillage, plusieurs rendez-vous sont nécessaires : auprès d’un ORL d’abord, puis  d’un audioprothésiste, et enfin d’un orthophoniste dans le cas d’un enfant malentendant. A Hato-Mayor, et pour toutes ces missions, Audition Solidarité a conçu un plateau technique sur lequel toutes les disciplines sont représentées. Chaque enfant se voit offert une consultation ORL et un dépistage auditif. Dans la minute suivant le test, si celui-ci a révélé une perte d’audition, l’enfant est accompagné à la prise d’empreintes. Lors de cette mission, les empreintes brutes étaient alors déposées à Yohan qui les transformait en embouts acoustiques prêts à l’emploi en… 10 minutes ! Laissons-le d’ailleurs conclure :

« 45 minutes se sont écoulées. Le plateau fait silence. L’aide auditive va être allumée pour la première fois peut-être… L’émotion nous gagne quand un sourire se dessine sur le visage de l’enfant et nous transperce… Quand il dit pour la première fois « maman », nous voilà rechargés pour une nouvelle paire d’embouts à fabriquer ! »

Aller au contenu principal